12 Façons de diminuer ton stress sans faire de Yoga ou de méditation ?

Yoga, Méditation, Cohérence cardiaque… ce n’est pas pour toi ? Alors que mettre en place pour y arriver sans… Cet article te propose des solutions pratiques à faire au quotidien pour diminuer ton niveau de stress. Toutes les idées ci-dessous sont approuvées par moi-même experte en stress intense ! 

Montre et Réveil au rébus!

Le corps prend un rythme au fil des jours pour se réveiller automatiquement TOUJOURS à la même heure. Pour cela il faut avoir un rythme de vie, dans les premiers mois, bien rythmé. Ensuite tu verras que par l’autosuggestion, tu peux faire des grasses matinée sur intention !

Prévoit une marge en plus pour tout

Deadline au boulot, rdv chez le Kiné, se rendre au travail… si tu prévois une marge de temps supplémentaire, tu éviteras de te mettre dans tous tes états et de mouiller la chemise ! 

Eteint ta télé (radio, …)

Les médias sont hyper anxiogènes, tu crains quoi ? Qu’une guerre éclate ? Qu’un parti extrémiste remplace notre président actuel ? Pffff… Tu le sauras de toute façon. Alors pourquoi écouter en boucle des informations inutiles qui génèrent un bruit de fond stressant ? Les informations importantes arrivent toujours à nos oreilles. Je vis ainsi depuis 4 ans maintenant et cela a été LA technique mise en place qui à le plus diminué mon stress.

Passe à l’eau très faiblement minéralisée

Pour faciliter la résistivité nerveuse, il faut une eau la plus pure possible, donc contenant le moins de minéraux. Choisis donc une eau avec un résidu à sec en dessous de 120mg / L

Faire une cure de Magnésium et de Vitamines B

Magnésium  et vitamines B sont LES vitamines de soutien du système nerveux. Coté alimentaire tu peux en trouver dans la levure de bière, le germe de blé, les fruits secs, la banane, les châtaignes, …

Passe à la tisane ou à la chicorée

Comment diminuer ton stress sans faire de yoga ni de méditation ?

Tisane si tu es Thé et Chicorée si tu es café. Thé et café sont des excitants au même titre d’ailleurs que le coca-cola, le sucre blanc, les boissons énergisantes… Par existants il faut comprendre qu’ils vont générer des sécrétions physiologiques pour maintenir une hyper vigilance comme quand tu te retrouvais face à un ours du temps de la préhistoire : tachycardie, pupille dilatée, arrêt du fonctionnement du système digestif, afflux de sang vers les muscles, arrêt de toutes sécrétions, rétention d’urine… Sauf qu’en fait tu es juste devant ton PC à rédiger ton dernier mail de la matinée…

Pense positif

Cherche dans chaque situation stressante, le pendant positif. Il y en a toujours. Ce n’est pas impossible, même dans les situations critiques.

Prends du temps pour toi chaque jour

Passer du temps à faire une activité délassante est bien plus efficace pour le cerveau que de faire une sieste ! Sophrologie, peinture, couture, tricot, mandala… tu as forcément une activité qui t’apaise profondément et dans lequel tu prends du plaisir dans son accomplissement. NAN ! je ne parle pas du repassage 😉

Délègue et responsabilise

Tes enfants, ton conjoint, tes collègues, tes parents, tes amis… Il y a des tâches pour lesquelles il importe peu que ce se soit toi ou quelqu’un d’autre qui les accomplissent… Alors délègue et responsabilise ! (vaisselle, repas, courses, achat du pain, remplissage de paperasse, vérification des documents de collaborateurs, …)

Roule cool ma Poule !

La vitesse (en voiture par exemple) maintient en éveille beaucoup de personne, mais si elle a cet effet, c’est bien parce que la vitesse fait monter l’adrénaline et donc le niveau de vigilance… un peu comme le café finalement ! On reprend : CAFE PAS BON donc VITESSE / RAPIDITE / SPEED… NON PLUS alors on ralentit !

Respire calmement et en profondeur

On ne s’en rend pas compte mais bien souvent nous pouvons passer des journées entières en apnée alors que notre capacité respiratoire est bien plus vaste. Privé d’oxygène, le corps est en stress fonctionnel, rien ne fonctionne plus normalement (les échanges, les éliminations, le catabolisme, l’anabolisme…). Lorsqu’il suffirait juste de bien respirer en profondeur, en largeur, en hauteur… Oui Oui ! Je t’assure que tes poumons peuvent faire ça ! Essaie et tu verras…

Parle toi à la troisième personne

Il a été prouvé scientifiquement que se parler à soi-même en prononçant son prénom ou en utilisant la 3e personne du singulier dans nos propres pensées, aide à diminuer drastiquement le stress par un effet de prise de distance face à une situation stressante. Voilà pourquoi je peux conclure mon article en disant :

« Aurélie est certaine de ne pas avoir tout cité puisque qu’elle vous a présenté ce qu’elle a testé, alors elle te laisse partager en commentaires ce que TOI tu as mis en place et qui a marché ! »

Quand l’efficacité du jeûne intermittent sur la perte de poids est prouvée scientifiquement

Perdre du poids, tout le monde en rêve… mais quand il s’agit de privation, de longue durée pour perdre du poids, ou encore de se mettre au sport… les dents commencent à grincer. Et s’il y avait une dernière solution à tester pour perdre du poids ? C’est ce qu’on voulu démontrer des chercheurs de l’Université d’Alabama à Birmingham… Sans utiliser le terme de « jeûne intermittent »

Lire la suite de « Quand l’efficacité du jeûne intermittent sur la perte de poids est prouvée scientifiquement »

Journal de bord de ma monodiete de banane

Qu’est-ce qu’une monodiète ?

La monodiète est une technique principalement utilisée par les naturopathes et les hygiénistes. Elle consiste à ne manger qu’un unique aliment, sous toutes ses formes possibles (cru, séché, cuit…), sans aucun autre ajout, afin de mettre à disposition toute l’énergie disponible à disposition de l’intelligence corporelle pour la guérison, la réparation et la détoxication.
Le corps a une phase de détoxication journalière qui se produit normalement de 18h à 6h du matin. Cependant la vie effrénée que nous avons, le stress, l’alimentation pro-inflammatoire de tous les jours, et nos rythmes de vie font que bien souvent ce temps est tellement réduit que la détoxication journalière ne se fait pas.
La détoxication peut ne jamais se faire pour de multiples raisons :
  • Avoir dîné à 20h (la digestion, sera donc pour les plus chanceux, finie à 23h mais pour ceux qui le sont moins pas avant 3h du matin !),
  • Etre stressé,
  • Ne pas se coucher avant minuit,
  • Sommeil léger,
  • Etre réveillé par un bébé, …

Pourquoi j’ai choisi la monodiète ?

Je n’ai pas pour habitude de parler des symptômes que j’exprime, mais cet article m’y pousse car il est nécessaire de comprendre et de savoir choisir ce qui correspond à chacun.
Les symptômes que j’exprime :
  • Mycoses vaginales
  • Ulcères
  • Stress
Mais également parce que j’ai eu un épisode d’ultra stress en moins de 24h, avec colère, pleurs bref... un émotionnel ballotté et malmené. On ne pense pas assez souvent que la détoxication se fait également sur un plan émotionnel, et j’aimerais ne pas laisser trainer les sentiments négatifs que j’ai ressentis après un évènements récent.
Le jeûne n’était pas envisageable, car en effet lorsque l’on a un ulcère, la douleur est majorée dès que l’estomac et les intestins sont vides. De plus je ne souhaitais pas prendre le risque de ne pas apporter des minéraux et vitamines et ainsi creuser une carence difficile à rééquilibrer par la suite. La monodiète fut donc une évidence.

Comment est ce que j’interprète ces symptômes en tant que naturopathe ?

Depuis mon enfance, j’ai toujours été une petite filles ‘très souvent malade, faisant déjà beaucoup de pathologies qui démontraient un état de stress sous-jacent via des angines (ne pas pouvoir exprimer ce que l’on a a dire), cystites à répétition (expression des peurs et de problèmes de territoire), mon système urinaire était, et, est toujours ma faiblesse. Les reins étant énergétiquement la loge des peurs et le fait d’avoir eu des cystites à répétition   depuis ma tendre enfance décrypte par la symbolique de l’urine une difficulté à trouver sa place, à « marquer son territoire ». En effet mon métissage fut quelque chose de très difficile à vivre enfant : noire dans les écoles du nord de la France et blanche dans les écoles de Martinique, je n’arrivais pas à trouver ma place. Sans parler des problématiques de peur et d’autorité paternel sur lesquels je ne m’étendrais pas.
J’ai donc grandi ainsi, avec cette faiblesse, et cette tendance à stresser sans expression extérieure, qui au fil de ma vie, n’ont fait qu’amplifier à chaque choc émotionnel, chaque fois qu’une peur faisait surface…
Suite à mon Bypass (ce qui va suivre n’est pas de nature à dénigrer le Bypass, il m’a sauvé la vie et c’est la seule bouée de sauvetage que j’avais à l’époque) qui génère une malabsorption > Manque de nutriment > Carences > Système immunitaire qui s’affaiblit > mon état intestinal a donc commencé à se dégrader petit à petit entraînant par voie de conséquence : mycoses, ballonnements, difficultés digestives, …
Petites dysbioses marquées par des ballonnements, des gazs, puis des intolérances de plus en plus marquées (lait, gluten), un ulcère au duodénum (fréquent suite à un Bypass), aujourd’hui j’en arrive à avoir des douleurs multiples qui ressemblent fortement à de multiples ulcères, avec des douleurs insoutenables qui m’obligent à piocher dans les IPP (Inhibiteur de Pompe à Protons : anti-acides) afin de retrouver un confort de vie au quotidien.

J’ai choisis la banane. Pourquoi ?

Il peut être très intéressant lors d’une monodiète de choisir un aliment à manger en fonction de la toxémie que l’on exprime.
La banane apporte beaucoup de minéraux et surtout du magnésium qui soutient le système nerveux en cas de stress, elle génère également par réaction en chaîne la mélatonine, hormone du sommeil qui peut parfois faire défaut lorsque la détoxication est à son summum, elle est basifiante parfaite pour ma toxémie acide car par ses apports de minéraux basifiant elle tamponne l’acidité, et en plus elle est adoucissante et émolliente pour mes supposés ulcères. Comble de tout : c’est mon fruit préféré !
Mon challenge une fois tout cela déterminé : Tenir à minima 3 jours

Jour 1 : 4 bananes dans la journée, 1L d’eau très faiblement minéralisée 
  • Symptômes ressentis
-Maux de tête latent toute la journée : ce qui est tout à fait normal lorsque l’on jeûne ou que l’on fait une monodiète. C’est le signe que la détoxication a commencé et que des toxines sont remis en circulation dans le sang.
-Constipation certainement due à une prise d’argile blanche avant le début de ma monodiète. 
-67,9kg
  • Etat émotionnel

RAS, enfin oui… Je suis toujours très émotive et en colère.


Jour 2 : 2 bananes pas de faim particulière, 1L d’eau très faiblement minéralisée 

  • Symptômes ressentis
-Froid intense avec tremblements en fin de journée : c’est la crise curative ou crise d’acidose qui commence (cf plus bas la définition)
-Langue chargée crise curative encore…
-Haleine de chacal… Clairement la crise curative est en place
-Confort intestinal ++
-Constipation certainement due à une prise d’argile blanche avant le début de ma monodiète. ou à la crise curative…
  • Etat émotionnel
-Fatigue mentale
-Envie de rien

Jour 3 : 1L de tisane de Mélisse, Canneberge  2f/jour, 3 bananes, 2 bananes sèches grignotage de bananes chips sèches. 
  • Symptômes ressentis
-Douleurs à la thyroïde elle passe normalement en hypothyroïdie, mais j’ai des douleurs depuis longtemps, d’où ma cure d’iode si tu as suivi l’affaire sur instagram…
-Douleurs aux articulations au réveil… crise d’acidose toujours qui fait travailler les articulations par le relargage d’acides et de cristaux
-Début de cystite … Pfff je ne m’y attendais pas à celle-là… C’est à ce moment que je me rend compte à quel point mon mal-être et mes émotions s’expriment de façon forte via mon corps .. C’est le moment de se poser sur ce qui s’est émotionnellement passé : 3 a 4 jour après un choc émotionnel pour moi peur de l’abandon
-Endormissements J’ai fait 3 siestes de 20 minutes
-Confort intestinal ++
-Vidange du colon selles molles en très petites quantités
-67,4kg
  • Etat émotionnel
-Apaisement
-Légèreté 
-Mental de guerrière 

Jour 4 : 2 olives noires à distances de mes bananes, 4 bananes, Canneberge  2f/jour
  • Symptômes ressentis

-Froid intense

-Tachycardie ++
-Sieste… encore
-Faiblesse générale très prononcée, j’envisage de remanger… ma journée n’est pas adaptée à la situation. Etre mère et faire une monodiète à la maison n’est pas évident.
-Aucun symptôme de cystite Merci la canneberge !!
-Urine du matin claire
  • Etat émotionnel
-Très bien mais lassitude de la banane. J’ai beau aimer ça… Pffff d’ailleurs on sent bien que je vais craquer, les olives noires en témoignent…

Jour 5 : 1 banane et 1/2, Canneberge  2f/jour… rupture du jeûne
  • Symptômes ressentis

-Ecoulement nasal ++ clair comme si j’allais être enrhumée : je l’explique par l’expulsion des mucus

-Aucun autre mais… j’aime manger… Il faut dire qu’avec mon bypass j’ai pour habitude de manger 5 à 6 fois par jour. Et voir les autres manger des bons petits plats me tente au bout de 5 jours ! Oui je sais je n’ai aucune volonté !
  • Etat émotionnel
-Très bien !

Mon bilan

Il faut avoir un mental fort. Je dois y travailler.
J’ai pu constater à quel point mon corps réagit fort, plus fort qu’avant d’ailleurs, à mes émotions.
J’ai aimé vivre ces désagréments d’un oeil positif en me disant que chaque désagrément est une partie de détoxication d’effectuée.
J’ai remarqué que je n’ai pas eu de migraines comme à mes premiers jeûnes, ou lors de ma dernière monodiète de melon. C’est donc que mon état s’est amélioré.
Dès que j’en aurai l’occasion, je partirai faire une retraite spécial jeûne, pour le vivre à fond, et surtout pour m’apaiser réellement, chercher l’intériorité. Je n’ai pas pu vivre comme je l’aurais souhaité ma monodiète. Mais j’ai eu le soutien de ma famille et c’est déjà beaucoup.
Je reprends une monodiète dès mercredi ou jeudi. De quoi ? je ne sais pas encore.
Si vous êtes intéressés, il est important d’avoir les informations qui suivent.

Gné ? La Crise quoi ?… curative ?

C’est l’élimination brutale des toxines qui génère des manifestations désagréables. Egalement appelé crise d’acidose, c’est le passage le plus difficile à vivre lorsque l’organisme est surchargé de toxines à évacuer. En effet, c’est le moment, en général après 24H de jeûne ou monodiète, quand l’organisme a fini de digérer et consommer tout le carburant qu’il restait dans le côlon,  où le corps change de mode d’approvisionnement en carburant :  il entame l’autolyse. C’est à dire qu’il commence à puiser dans ses propres réserves en détruisant dans un premier temps les protéines inutiles, puis il transforme les triglycérides logés dans les réserves de graisses en corps cétoniques. Passé un certain nombre de jours ou de semaines selon chacun, lorsque les réserves de graisses auront été épuisées, il recommencera la destruction des protéines inutiles, puis finira si le jeune est trop long par l’autolyse des protéines musculaires et donc aussi du coeur. Voilà pourquoi un jeune doit être suivi par un professionnel. Plus la crise d’acidose arrive vite, plus le corps est encrassé de déchets.
La crise d’acidose peut se manifester de diverses façons :
Nausées, vomissements, migraines, apparitions cutanés, alternance de chaud/froid, froid intense, tachycardie, faiblesse, grande fatigue, essoufflements, constipation, diarrhées, langue chargée, sueurs odorantes, urines foncés et odorantes…
Pour éviter ou adoucir la crise curative, il faut préparer son jeûne ou sa monodiète.

Une monodiète ou un jeûne, ça se prépare

Avant, privilégier la déconnexion à soi, faire des exercices d’ancrage…
Exemple de descente alimentaire pour un jeûne ou une monodiète de 4 jours :
J-4 Eliminer les toxiques quotidiens : café, thé, alcool, sodas, sucres raffinés, tabac…
J-3 Eliminer les protéines animales  : laitages, oeufs, fromages, crème fraiche, charcuteries, viandes, poissons…
J-2 Eliminer les lipides : Huiles, crèmes, …
J-1 Eliminer les céréales : pain, quinoa, blé et tous ses dérivés, seigle, mais, orge…
Normalement il ne doit rester avant le jeune que les fruits et les légumes.
Pendant, votre monodiète ou jeûne, bien s’hydrater, pourquoi pas utiliser des plantes drainantes ou laxatives DOUCES pour aider les processus d’élimination. Faire de l’exercice doux comme de la marche, du yoga, de la méditation. Faire des douches rectales. Nourrir le microbiote dès le 2è jour avec des graines de lins broyées par exemple ou du psyllium. Si trop de fatigue, boire le bouillon de poule, boire de l’eau très faiblement minéralisée pour aider l’évacuation des toxines par les urines et la sueur.
Après, reprendre le protocole de la descente alimentaire et le faire en sens inverse : faire une remontée alimentaire aussi longue que le temps du jeûne. Et non on ne part pas directement dans la JunkFood !

Les contre-indications

Ce type de détoxication est contre-indiqué au diabétique de T1, aux personnes qui ont peur de jeûner, aux personnes atteintes de lésion organique (rein, foie, poumons, peau ou intestins), à toute personne ayant des comportements alimentaires suspect ou avérés, aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants, aux polymédicamentés, aux greffés, aux personnes déjà trop faibles.

La monodiète ou le jeûne doivent impérativement être rompu si la sensation de faim ne disparait pas au bout de 3 jours, s’il y a des insomnies persistantes, troubles cardiaques, hypotension, fatigue anormale.

Pour rappel un jeûne ou une monodiète doivent être suivi ou encadré par un professionnel, ou un centre spécialisé.

Bilan : 2 ans sans micro-onde !

La dernière fois où j’ai utilisé un micro-onde devait sans doute être pour faire chauffer le biberon à ma petite dernière… Quand j’y pense ! C’était il y a un peu plus de 2 ans.
Comment avons nous survécu à une vie sans micro-onde ? Comment a t-on géré les crises ? Comment nos invités gèrent-ils ce manque ? Tout dans cet article
Lire la suite de « Bilan : 2 ans sans micro-onde ! »

Les actualités

Ici ça bouge, ça bouge !!

  • PROGRAMME PPE
    Perte de poids Emotionnel, le programme en ligne - Session 2 le 4 mars 2019La Session 1 du programme « Perte de Poids Emotionnel » est COMPLETE.
    Une 2e session est prévue le 4 Mars, il ne reste déjà plus que 3 places. Voir plus d’infos…

  • CONSULTATIONS EN LIGNE
    Les consultations en ligne sont ouvertes !! Via SKYPE, ou Whatsapp uniquement pour ceux qui sont loin de Toulouse ou L’isle-Jourdain. Prenez rendez-vous au préalable via le 06 44 695 700 ou en ligne calendly.fr/senselife

  • ASSERMENTATION FENA
    Le 9 décembre 2018, j’ai fait mon assermentation de naturopathe en cohérence avec mon désir de rendre ma profession reconnue. Pour plus d’informations, retrouver le code de déontologie que j’honore.

  • °° CONCOURS Terminé°°
    Les gagnants sont Hélène sur Fb, Paul sur instagram et CHoo Bidoo sur Facebook. Les gagnants ont été contacté par message prive. Réclamez vos gains !

 

L’Hydroxydase, l’eau détox naturelle

Peu connue, l’hydroxydase est une eau minérale gazeuse dont les propriétés sont connues et reconnues depuis maintenant des siècles. Mais comme tout complément efficace, il est tombé dans l’oubli. Pourtant il ne reste que 2 eaux minérales vendues en pharmacie et elle en fait partie ! Alors dépoussiérons un peu cette petite bouteille en verre de 20 cl! Lire la suite de « L’Hydroxydase, l’eau détox naturelle »

Elixir du Suédois Propriétés

Traumatisée enfant par ce goût fort, amer et surtout sans ce sucre tant recherché par mes papilles enfantines, l’Elixir du suédois est longtemps resté bien loin de ma pharmacie familiale. Enfant, j’avais l’impression qu’on me le présentait dans une cuillère à soupe pour toute sorte d’occasion : rhume, maux de ventre, nausées, états grippaux…

Je n’apprécie toujours pas son goût aujourd’hui, mais je reviens doucement vers cet Elixir si précieux et aux propriétés si multiples !

L’Elixir du Suédois, remis au goût du jour par Maria Trében dans les années 70, est issu d’un très lointain remède antique appelé la Thériaque. Il s’agissait d’un contre-poison composé un mélange d’une dizaine de plantes suédoises. Si comme moi vous aimez lire les livres médiévaux ou héroïques vous n’êtes pas sans savoir qu’à ces époques les empoisonnements étaient légion tant pour le bas peuple que dans les antres, et les passages secrets royaux.

Je ne vais pas vous refaire l’histoire de ce super produit, si vous êtes intéressés, je vous renvoie vers ce site qui le fait parfaitement, mais je vais juste vous parler de Maria Trében qui, exilée lors de la seconde guerre mondiale par l’envahissement d’Hitler, se retrouve en Bavière. Elle est atteinte successivement de plusieurs maladies : thyphus, jaunisse et occlusion intestinale. Et par on ne sait quel hasard, une femme lui conseille la Thériaque pour sa guérison.

Après moultes évolutions, nous voila dans les année 70, avec l’Elixir du Suédois tel que vous l’avez connu enfant. La grande particularité de cet Elixir est que quasiment toutes ses plantes ont une action sur le sang. Et on le sait, le sang est source de vie, mais c’est aussi lui qui transporte à chaque cellule dont nous sommes composés, les éléments tant bénéfiques que nocifs qu’il contient.

Il était donc très intelligent d’associer des plantes fortes qui auraient pour effet soit de :

dépurer, aseptiser, purger, mais aussi d’y associer des plantes qui aident le foie dans ses 500 fonctions (voire plus). Le foie étant notre usine dépolluante et à recyclage ! 

Ainsi, le foie et la vésicule biliaire y trouvent également leur compte : faciliter les sécrétions de sucs, fluidifier pour une meilleure irrigation et un meilleur passage dans le foie, …

Et ce n’est pas fini ! Qui a une capacité de surface d’absorption ENORME et qui permet le passage de tout cela ? Et bien l’intestin qui d’ailleurs n’est pas laissé en reste.

Pour se sortir d’un empoisonnement, il fallait bien cela.

La recette la plus proche de celle composée par Maria Trében est celle de l’Elixir du Suédois qui contient les plante de la Thériades + 10 autres en rajout.

Les 49 plantes de la Thériade :

Les 10 autres plantes rajoutées :

  • Poudre d’aloès ferrox ou d’absinthe ou de gentiane jaune
  • Safran
  • Feuilles de Séné
  • Camphre naturel
  • Racines de Rhubarbe
  • Racines de Zédoaire
  • Suc d’arbre de Manne
  • Racines de Carline
  • Racines secondaires d’Angélique
  • Gomme de résine de Myrrhe

Voilà pourquoi les 59 plantes contenues dans l’Elixir du Suédois sont redoutablement efficaces.

Mais efficaces contre quoi ?

Liste non exhaustive :

  • stimuler les fonctions digestives, 
  • favoriser l’élimination des toxines 
  • combattre la fatigue générale
  • combattre le stress
  • apaiser les douleurs rhumatismales
  • détendre en cas de contractures
  • soutenir les défenses naturelles
  • détendre les muscles
  • contribuer au bien-etre
  • équilibrer l’organisme
  • Stimuler le système digestif 
  • Calmer les douleurs et les inflammations
  • activer le transit
  • Aide l’organisme à s’adapter aux changements (de saisons par exemple)
  • Éliminer les toxines
  • Stimuler la circulation générale : sanguine et lymphatique.
  • Aider les états de fatigue générale et d’épuisement
  • et sans exagérer… j’en passe

En naturopathie, l’avantage de cet élixir est qu’il agit tellement de façon globale qu’il ouvre ce que nous appelons les émonctoires, c’est à dire qu’il permet aux organes qui expulsent les toxines de mieux faire leur job (intestins, reins, poumons, et peau). Sans revenir sur bien-sûr son rôle incontournable en naturo, sur le foie.

En cure de 28 jours une à deux fois par an lors d’une transition saisonnière, en automne et au printemps par exemple a raison d’1 cuillère à café dans un fond d’eau (ou non pour les plus braves)le matin à jeun et le soir.

Il peut s’utiliser ponctuellement en interne ou en externe par exemple, sur une compresse pour un bleu ou en digestif après un repas bien copieux.

Et juste pour ceux qui comme moi aime lire les anciens manuscrits, voici celui rédigé dans l’antiquité concernant les propriétés de la Thériade qui est contenu dans l’Elixir du suédois.

  1. Qui en hume sou­vent, s’en humecte les vertèbres cer­vi­cales, se pose un linge humide sur la tête, verra ses douleurs et ses ver­tiges dis­paraître et sa mémoire et son cerveau se fortifier
  2. Elles aident con­tre la vue trou­ble, sup­pri­ment rougeurs et douleurs de toutes sortes, même quand les yeux sont enflam­més et la vue trou­ble. Elles font égale­ment dis­paraître les tâches et la cataracte lorsque l’on humecte à temps les coins des yeux ou que l’on pose un linge humecté sur les yeux fermés
  3. Qui en humecte fréquem­ment et avec con­science les pus­tules et les exan­thèmes ainsi que les croûtes dans le nez ou sur le corps sera bien­tôt guérit
  4. Qui souf­fre de maux de dents versera dans un peu d’eau une cuillerée rem­plie de ces gouttes, en ferra un rinçage de bouche en con­ser­vant ce liq­uide dans la bouche pen­dant un cer­tain temps, ou en humectera la dent douloureuse avec un chif­fon. La douleur dis­paraî­tra et l’infection sera peu à peu guérie
  5. Humecter les aphtes sur la langue ou les autres trou­bles avec les gouttes, ce qui a pour effet une guéri­son rapide
  6. Qui souf­fre d’une gorge enflam­mée ou irritée, ne pou­vant que dif­fi­cile­ment avaler les ali­ments et les bois­sons, pren­dra le matin, le midi et le soir des gouttes, les avalant lente­ment, et l’inflammation dis­paraî­tra et l’irritation guérira
  7. Qui souf­fre de cram­pes d’estomac en pren­dra une cuillerée à soupe pleine en cas de crise
  8. Qui souf­fre de col­iques en absorbera lente­ment trois cuillerées à soupe l’une après l’autre et il sen­tira bien­tôt un soulagement
  9. Elles apaisent les ballonnements et rafraîchissent le foie, font dis­paraître tous les maux d’estomac et des intestins et aident à com­bat­tre la con­sti­pa­tion
  10. Elles sont un excel­lent remède pour l’estomac qui digère mal et ne garde pas les aliments
  11. Elles aident égale­ment con­tre les douleurs de la vésicule bil­i­aire. Si on en prend tous les jours une cuillerée à soupe le matin et le soir, et si l’on fait des com­presses imbibées de ces gouttes pen­dant la nuit, toutes les douleurs dis­paraîtront bientôt
  12. En cas d’hydropisie, on pren­dra tous les jours pen­dant six semaines, le matin et le soir, une cuillerée à soupe dans du vin blanc
  13. En cas de maux d’oreille et de bour­don­nements d’oreille, on humectera un morceau d’ouate et on le place dans l’oreille. Cela est d’une grande aide et l’ouïe per­due sera retrouvée
  14. Lorsqu’une femme est en tra­vail, on lui don­nera trois jours de suite, une cuillerée à soupe dans du vin rouge, elle fera une prom­e­nade d’une demi- heure après avoir bu ces gouttes, puis elle pourra pren­dre son petit déje­uner, mais sans boire de lait. Les gouttes ne devraient pas être prises en asso­ci­a­tion avec du lait
  15. Dans les qua­torze derniers jours de la grossesse, la femme enceinte en pren­dra le matin et le soir un cuillerée à soupe et son accouche­ment en sera facil­ité. Pour une expul­sion plus facile du pla­centa, on don­nera à la femme en couches toutes les deux heures une cuillerée à café jusqu’à ce que le pla­centa soit expulsé sans contractions
  16. Si après l’accouchement, des inflam­ma­tions se pro­duisent à la mon­tée de lait, des com­presses avec des linges humec­tés de gouttes en auront rapi­de­ment raison
  17. Elles accélèrent la guéri­son chez les enfants souf­frant de petite vérole. On don­nera aux enfants des gouttes, selon leur âge, diluées dans de l’eau. Lorsque les pus­tules com­men­cent à sécher, il fau­dra les humecter fréquem­ment avec les gouttes, et aucune trace de cica­trice ne restera visible
  18. Elles aideront les enfants et les adultes qui souf­frent de vers, oui, même les vers soli­taires pour­ront être expul­sés, mais il faut veiller à doser les gouttes en fonc­tion de l’âge de l’enfant. Nouer un linge humecté de gouttes sur le nom­bril et l’humecter en per­ma­nence si nécessaire
  19. Qui souf­fre de jau­nisse se verra soulagé de tous ses trou­bles très rapi­de­ment s’il prend trois fois par jour une cuillerée à soupe de ces gouttes et se fait des com­presses sur la région enflée du foie
  20. Elles ont rai­son de toutes les hémor­roïdes, guéris­sent les reins, expulsent du corps les humeurs de l’hypocondre, ren­dant toute autre cure inutile, font dis­paraître la mélan­colie et les dépres­sions et exci­tent l’appétit et la diges­tion
  21. Elles ont égale­ment rai­son des hémor­roïdes lorsqu’on les humecte fréquem­ment au début ; si on boit les gouttes avant d’aller se coucher, les hémor­roïdes seront ramollies par l’intérieur. A l’extérieur, on posera un petit morceau d’ouate humecté de gouttes. Cela aura pour effet de faire couler le sang super­flu et de soulager la sen­sa­tion de brûlure
  22. Si quelqu’un est évanoui, il faut lui ouvrir la bouche si néces­saire, y intro­duire une cuillerée à soupe de gouttes et le malade revien­dra à lui
  23. Lorsqu’on le boit, ce remède est égale­ment effi­cace con­tre les douleurs dues à des cram­pes, qui dis­paraîtront avec le temps
  24. En cas de mal­adie des poumons, en pren­dre tous les jours le matin à jeun et con­tin­uer la cure pen­dant six semaines
  25. Si une femme n’a pas ses règles ou si ces dernières sont trop abon­dantes, elle prend ces gouttes pen­dant trois jours et recom­mencera cette cure vingt fois. Cela réduira ce qui est en trop et com­pensera ce qui manque
  26. Ce remède est égale­ment effi­cace con­tre les pertes blanches
  27. Qui souf­fre d’épilep­sie doit en boire sans tarder. Le malade doit ensuite pren­dre seule­ment ce remède, car il for­ti­fie aussi bien les nerfs malades que le corps et qu’il empêche toutes les maladies
  28. Elles guéris­sent toutes les paralysies et font dis­paraître ver­tiges et nausées
  29. Elles guéris­sent égale­ment la petite vérole et la rougeole
  30. Si quelqu’un a de la fièvre et qu’il a froid ou chaud, qu’il est en état de grande faib­lesse, on lui admin­istr­era une cuillerée à soupe et le malade, à moins que d’autres médica­ments n’affaiblissent son corps, revien­dra à lui en peu de temps, le pouls recom­mencera à bat­tre et aussi haute que soit la fièvre, le malade ira bien­tôt mieux
  31. Les gouttes guéris­sent égale­ment le can­cer, les petites véroles et les ver­rues anci­ennes, les mains crevassées. Si une plaie est anci­enne et puru­lente et si des excrois­sances de chair y ont poussé, bien laver le tout avec du vin blanc, puis y poser un chif­fon humecté des gouttes. Les tumeurs et les douleurs, ainsi que les excrois­sances dis­paraîtront et la plaie com­mencera à cicatriser
  32. Elles guéris­sent sans dan­ger toutes les plaies, qu’elles soient dues à des coups ou à des piqûres, lorsqu’on les humecte sou­vent de ces gouttes. On prend un linge, le plonge dans les gouttes, en recou­vre les plaies. En peu de temps, la douleur dis­paraî­tra, sans que des inflam­ma­tions ou des infec­tions ne survi­en­nent, et les gouttes guériront égale­ment d’anciennes plaies dues à des blessures par coup de feu. En cas de trous, on met les gouttes dans la plaie qui n’a pas absol­u­ment besoin d’être net­toyée aupar­a­vant. En posant à répéti­tion un linge humecté de gouttes sur la plaie, la guéri­son se pro­duit en peu de temps
  33. Elles font dis­paraître toutes les cica­tri­ces, même si elles sont très anci­ennes, ainsi que les coupures, lorsqu’on les humecte jusqu’à quar­ante fois. Toutes les plaies guéries grâce à ses gouttes ne lais­sent aucune cicatrice
  34. Elles guérissent totale­ment toutes les fis­tules, même si elles semblent incur­ables, l’ancienneté de la lésion n’a aucune importance
  35. Elles guéris­sent toutes les brûlures, qu’elles provi­en­nent du feu, de l’eau brûlante, ou de la graisse, lorsqu’on humecte régulière­ment les blessures avec des gouttes. Il ne se pro­duit pas non plus de clo­ques, la chaleur est retirée, même des clo­ques puru­lentes guériront à la base
  36. Elles sont utiles con­tre les bosses et les taches dues à des chocs ou à des coups
  37. Qui ne mange pas avec appétit aura de nou­veau faim
  38. Qui souf­fre d’une grande anémie retrou­vera vite ses couleurs s’il prend les gouttes le matin, pen­dant un cer­tain temps. Elles puri­fient le sang et activent sa for­ma­tion et sa circulation
  39. On fait dis­paraître les douleurs rhu­ma­tismales dans les mem­bres lorsqu’on les boit le matin et le soir et qu’on pose des linges humec­tés de gouttes sur les par­ties douloureuses
  40. Elles guéris­sent les mains et les pieds gelés, même accom­pa­g­nés de plaies ouvertes. Faire des com­presses avec des linges humec­tés de gouttes aussi sou­vent que pos­si­ble, et surtout la nuit
  41. Poser des com­presses humec­tées des gouttes sur les cors et veiller à ce que les par­ties douloureuses soient tou­jours humides. Au bout de trois jours ils tombent d’eux-même, ou il est pos­si­ble de les peler sans difficulté
  42. Elles guéris­sent égale­ment les mor­sures de chiens et d’autres ani­maux enragés lorsque l’on boit les gouttes, car elles guéris­sent et élim­i­nent tous poi­sons. Recou­vrir les plaies avec un linge humecté de gouttes
  43. En cas de peste et d’autres mal­adies con­tagieuses, il est bon d’en boire plusieurs fois par jour, car elles guéris­sent les bubons et les tumeurs dues à la peste même lorsqu’elles se trou­vent dans la gorge
  44. Qui dort mal la nuit prend de ces gouttes avant de se coucher. En cas d’insom­nie nerveuse, poser sur la région du coeur un linge humecté de gouttes diluées
  45. Pour faire cesser l’ivresse d’un homme ivre, deux cuillerées à soupe de ces gouttes le remet­tront d’attaque sur le champ
  46. Qui prend tous les jours de ces gouttes, le matin et le soir, na pas besoin d’un autre médica­ment, car celles- ci for­ti­fient le corps, rafraichissent les nerfs et le sang, empêchent les mains et les pieds de trem­bler. En bref, elles élim­i­nent toutes les mal­adies. Le corps reste droit, le vis­age jeune et beau

Chlorure de Magnésium et ses propriétés

Le Chlorure de magnésium MgCl2 est un composé chimique vendu en pharmacie sous forme de poudre dans de petits sachets. D’une efficacité redoutable il est malheureusement mis au rebut et peu de personne l’utilise. Dans cet article je ne parlerais pas que du Chlorure de Magnésium, mais également et je dirai même SURTOUT du Sel de Nigari qui est son pendant naturel et bien plus efficace.

Le Chlorure de magnésium MgCl2 est un composé chimique vendu en pharmacie sous forme de poudre dans de petits sachets. D’une efficacité redoutable il est malheureusement mis au rebut et peu de personne l’utilise. Dans cet article je ne parlerais pas que du Chlorure de Magnésium, mais également et je dirai même SURTOUT du Sel de Nigari qui est son pendant naturel et bien plus efficace.

Lire la suite de « Chlorure de Magnésium et ses propriétés »

Comment prendre RdV en ligne ?

Comment prendre rendez-vous en ligne ?

Pour rappel, les consultations qui  font à domicile sont sans surcoût dans un rayon de 35 Km, merci de penser à réserver un coin calme et exclusif afin que l’entretien se passe dans des conditions optimales et confidentielles.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ? C’est tout à fait possible via cette page. Pour se faire il vous suffit de choisir le type de rendez-vous :

  • Rendez-vous en naturopathie ? Vous êtes challengers R-Fit ? Vous souhaitez une séance d’iridologie ? Faites votre choix en cliquant sur l’intitulé qui vous correspond.

  • Choisissez votre date de consultation.

  • Puis le créneau horaire qui vous convient

 

  • Confirmer

  • Enfin remplissez votre fiche d’inscription la plus précise possible. Et validez.

  • A la fin de votre réservation vous pourrez directement enregistrer notre rendez-vous dans votre agenda Google ou Outlook.

Une confirmation de rendez-vous et 2 rappels vous seront envoyés par mail.

Vous pourrez également si vous le souhaitez utiliser le lien sous la confirmation pour régler en ligne votre consultation. Les règlements peuvent se faire en ligne ou le jour J en espèces, par chèque ou encore par CB directement à la fin de notre entretien.

Ma recette de Miam Ô Fruit

Si vous me suivez sur Instagram vous avez certainement dû remarquer que quasiment tous les matins je mange un Miam Ô Fruit… Mais qu’est ce que ?? Et surtout comment le préparer à ma manière 😀

Le Miam Ô Fruit ? Voir la recette…

Vous avez dit Iridologie ?

« œil vitreux », « mauvais œil », « yeux de merlan frit », « bon pied, bon œil », « ne pas avoir les yeux en face des trous », la langue française regorge d’expressions sur cet organe sans lequel notre monde serait bien fade. Tout le monde sait qu’en regardant votre interlocuteur, vous pouvez vite repérer s’il est en bonne ou mauvaise santé, s’il a besoin de sommeil, s’il est malicieux ou apeuré. Et bien voilà le début de l’iridologie. Venez avec moi regarder cela de plus près 😉

Plus d’informations sur l’iridologie…

Quelque soit ta maladie il y a une seule et unique priorité

Telles des petites fourmis affolées, nous nous mettons en quête de solutions radicales, meilleures, de médicaments, … correspondants à nos symptômes. D’ailleurs, quand un naturopathe dit qu’il s’en moque des maladies… il est regardé avec méfiance. Alors faisons le point sur ce qu’est pour un naturopathe LA maladie… et comprenons pourquoi il y a une seule et unique chose à (re)mettre en branle pour relancer notre merveilleuse machine corporelle qui nous facilitera le chemin vers la guérison.

Voir comment retrouver un équilibre

EXCLU – Réponse de Simon Bernard concernant la technologie Scan Eat

Suite à mon article du 12 septembre 2017 sur le Scan Eat, je vous avais laissé sur votre « faim » et c’est bien le cas de le dire 😉 En vous disant que je vous tiendrai au courant dès retour de mails. Après un mois en cherchant qui contacter… J’ai décidé de passer directement par la source même du projet : Simon Bernard. Alors où en est le détecteur de pesticide individuel ? Réponse.

Voir ce Qu’est devenu le projet de Simon Bernard >>

Ma Wishlist de naturopathe

J’avais envie de partager avec vous ma ptite WishList de naturopathie que j’essaie petit à petit d’obtenir… Et puis parce que aujourd’hui c’est mon anniversaire… Alors si tu sais pas quoi m’offrir… Y’en a pour toutes les bourses !

Pourquoi cette WishList Naturo ?

  • Premièrement pour vous faire découvrir de nouveau produits naturo, où juste pour vous mettre la puce à l’oreille…
  • Parce que pour la plupart ce sont des objets ou techniques que j’ai essayé et adopté. Ils m’ont amené satisfaction et même pour certains GRANDE satisfaction.
  • Et puis il y a les choses que j’aimerais proposer en cabinet parce que je sais qu’ils seront utiles à moi et à mes futurs clients comme le Bol d’air Jacquier.

Allez c’est parti et je vous mets plus bas quelques indications…

Plus d’infos sur ma WishList naturo…

Boîte de rangement de 60 Huiles Essentielles

Rangement de 60 flacons d'huiles essentielles dans ce coffret en bois

Cela fait maintenant des années que j’utilise les Huiles essentielles et à force… le rangement est problématique. Après avoir utilisé 2 boîtes en bois dans les quelles je range par ordre alphabétique mes huiles… je me dis que 1 boîte serais largement plus pratique pour tout voir en un clin d’œil !

Cartes Fleurs de Bach – CHECK

Jeu de carte Fleurs de BachJe les ai acheté pour les apprendre, et elles sont magnifiques. De plus une fois en cabinet ma naturopathe me les a fait utiliser et j’ai trouvé ça plutôt sympa !

Poches de gel Yokool ou pas… CHECK

Poche de gel Yokool de France GuilainLes poches de gel sont à mettre dans le slip au niveau du périnée. Oui Oui ! au niveau du périnée (et je vous apprends messieurs que vous avez vous aussi un périnée… On en parle jamais hein 😉 Bah… C’est l’occasion ! Alors franchement les Yokool sont assez chers… Pas Kool ! Du coup je vous conseille celles que l’on trouve en pharmacie que l’on applique sur les entorses. Elles sont plus épaisses mais carrément efficace ! Faut juste pas se dire qu’on ira au boulot avec… On risque d’avoir la démarche d’un cowboy 😎 Et ça sert à quoi les poches de gel ? soit tu cliques sur le lien de l’image soit tu attends un prochain article qui en parlera !

Lota !! CHECK

Lota pour la technique du Jala Neti : Solution simple à la sinusiteLe Lota… Ma plus belle histoire d’amour en naturopathie je crois bien. En tout cas ma 1ère découverte fascinante. En effet j’étais du genre à me réveiller avec une barre au front, des migraines en journée… bref une sinusite chronique. Et bien croyez-le ou non mais depuis que je pratique la technique du Jala Neti tous les jours (ça prend à peine 2 minutes sous la douche) je suis refaite !

Livre : Libérez votre cerveau de Idriss Aberkane

Livre de Idriss Aberkane : Libérez votre cerveau

Au delà du fait d’être fan de Idriss, ce livre me semble être une mine de trésors et notamment pour apprendre à exploiter les potentialités de notre cerveau. Je l’aurai un jour… Je l’aurai !

 

Poster des zones réflexes CHECK

Ben là c’est juste pour l’apprentissage et surtout ne pas oublier en l’ayant régulièrement sous les yeux.

La Naturopathie au quotidien de Dominick Leaud-Zachoval CHECK

La naturopathie au quotidien de D. Leaud-Zachoval

Ce livre est purement et simplement le condensé de tous les cours de 3 années en un livre. Histoire de réviser, de se remémorer et puis pour ceux qui veulent les bases pour se rééquilibrer, rien de tel que de comprendre notre corps pour mieux autogérer.

 

Iridoscope professionnel

iridoscope pour iridologie en cabinetPour avoir été bluffer… c’est sûr j’utiliserai l’iridologie en cabinet. L’iridologie n’est pas une science exacte puisqu’elle permet simplement de voir les prédispositions ou organes en souffrances ou faibles qui seront confirmés ou non lors de l’entretien en cabinet. Et puis c’est tellement beau des iris… <3

Bol d’air Jacquier

Bol d'air JacquierOui je sais… Beaucoup pense que c’est de l’arnaque… Mais avant de s’avancer à de tels propos… Il faut connaître les tenants et les aboutissants de l’oxygénation de l’organisme. A ce moment quand on comprend les enjeux, qu’on le teste, qu’on en ressent les bénéfices, que l’on voit certains symptômes disparaître… Alors là seulement on comprend que le Bol d’Air Jacquier est d’une efficacité redoutable.

Germoir à Graines germées CHECK

Germoir à graines germées en verreUn super-aliment dispo pour pas grand chose à la maison ! JE DIS OUIIIII ! Mes graines germées dans mon jus de fruits/légumes du matin c’est d’un bénéfice inimaginable pour ma constitution en tout cas. Rien d’autres à faire que rincer mes graines matin et soir… et ça pousse tout seul. Et puis c’est super ludique et pédagogique pour les petits !

Casseroles en verre – Perpétuellement en CHECK

Casserole en verre pour cuisiner sainOui ça casse ! oui parfois ça colle, mais pour moi rien de mieux que de voir ses aliments mijoter en transparence ! Et puis avec le verre je suis sûre de mon matériau et du fait qu’aucunes substances chimiques ne se rajoutent dans mes plats… Y’en a déjà suffisamment assez comme ça ! Facile à laver, ne garde pas les odeurs des précédents plats, passe au lave-vaisselle, utilisation sur le feu, dans le four en conservation des aliments au frigo, et puis tous simplement pour revenir à une cuisine ancestrale. Bref seul inconvénient : ça casse et ça colle…quand on est plutôt du genre rêveuse…

Extracteur à jus CHECK

Extracteur à jusCelui que j’ai mis en photo est le Sana 707 by Omega. C’est celui que j’utilise le matin. Il est magnifique et surtout il ne chauffe pas mes fruits et légumes pour en extraire le maximum de bénéfice. C’est ludique, j’ai fait un atelier en maternelle en juin 2017 et les enfants ont adorés ! Il est donc pédagogique, on découvre de nouveaux légumes/fruits, de nouveaux goûts on fait des mélanges à tester, on peut s’amuser à faire des jus de couleurs… Et en plus y’a rien de tel pour atteindre l’objectif 5 fruits et légumes par jour !

 

Et puis sinon… je prends aussi les iphone 8, les ipad, les MacBook… bref tous ce qui à comme logo une pomme croquée… Mais du coup c’est carrément moins naturo ;-p

Enregistrer

Enregistrer

Quand des naturopathes agacent d’autres naturopathes

Quand on entend à toute volée à la radio, la télévision et dans des articles des propos qui décrédibilisent la profession de naturopathe. Je n’irai pas jusqu’à dire que ces naturos sont des charlatans ou ne connaissent pas leur métier (ça j’en sais rien !), mais une chose est sûre, ils sont mauvais en communication !

Quand on entend à toute volée à la radio, la télévision et dans des articles des propos qui décrédibilisent la profession de naturopathe. Je n’irai pas jusqu’à dire que ces naturos sont des charlatans ou ne connaissent pas leur métier (ça j’en sais rien !), mais une chose est sûre, ils sont mauvais en communication !

Mais qui suis-je pour parler ainsi ?

Rien. Même pas encore une pro.

On me dira certainement « Mais qui tu es Aurélie pour parler ainsi ? tu as ton certificat de naturopathe ? » Non effectivement je ne suis pas encore naturopathe, je suis en 3ème année d’étude, peut-être que je vais me rétamer en fin d’année, mais dans tous les cas je le serai un jour. Ce qui ne m’empêche pas de m’approprier d’ores et déjà les valeurs de ma future profession.

Il n’empêche qu’à l’écoute de certains naturopathes, je dois avouer que j’ai souvent la chaire de poule… Et ceci pour plusieurs raisons. Soit ils sont perchés comme il n’est pas permis (ceux-là je ne vais pas en parler…), soit ils ont un discours de militant, soit ils ont un discours qui emploie des termes dédiés à la médecine traditionnelle et ainsi laisse planer la confusion entre médecin et naturopathe…bref ! Rien qui permette à cette profession d’être crédible.

Je ne sais pas ce que tu en penses (et d’ailleurs j’aimerais vraiment avoir ton avis en commentaire), mais si je me mets à la place d’une personne qui souhaiterais s’entretenir avec un naturopathe pour un suivi… au vu de tout les discours que l’on entend, ça fait peur… j’avoue que je ne saurais pas comment trouver un naturopathe qui soit « conventionnel » (pourtant je te rassure il y en a à la pelle… mais va savoir pourquoi on entend plus parler des autres… »moins conventionnels »).

Bien entendu, je dis et pense ceci parce que le « conventionnel » me correspond certes, mais également parce que dans le domaine de la santé, il n’y a de place que pour le rationnel si tout du moins il ne peut-être scientifique. Cette discipline est déjà bien assez compliquée à faire comprendre pour qu’on y rajoute des comportements, allégations et autres qui prêtent à confusion.

La reconnaissance c’est pas pour demain…

Dans les discours, on entend souvent des mots que l’on connaît déjà comme : diagnostic, patient, prescription etc… Je tiens à rappeler que tous ces termes ne font pas partie du vocabulaire de la naturopathie. Non non je t’assure ! Si on continue comme ça, c’est pas demain la veille qu’on sera reconnu. Il y a un cadre à respecter surtout que l’on touche le milieu de la santé, de la science…

Nous on dit plutôt : Bilan de vitalité, client et conseils. Mais tout le monde ne le sait pas et apparemment certains naturopathes non plus. Ceci entraîne une confusion entre la médecine traditionnelle et plus particulièrement les médecins et la médecine douce plus particulièrement les naturopathes. Nous ne sommes pas des médecins !

T’es naturo ou militant ?

Oui ! par défaut il est vrai que le naturopathe est certainement une personne qui dans sa vie personnelle n’est pas un Pro-des labos (quoique pour certains à croire que… laboratoires « naturels »?… ça rentre en ligne de compte ??? parce que des naturopathes représentants de labos y’en a pas mal…), il ne sera certainement pas non plus un pro-pesticides, ni un pro-industrie intensive de façon globale, il sera certainement plus apte au végétarisme, au biologique, à l’hygiénisme et tout ces trucs plutôt décalés et en marge de la société. Mais est ce une raison pour l’imposer haut et fort comme une revendication ?

Bon alors t’es quoi ?

J’aime beaucoup me rappeler de l’étymologie du mot thérapeute qui accepte 3 définitions. Il provient du grec « Therapeutès » qui a été retrouvé dans des écrits dont la signification est proche de ces trois définitions :

  • servir, prendre soin ou rendre culte
  • écuyer qui est également le serviteur du chevalier
  • soigner, guérir

C’est 3 significations ne font qu’une finalement et en voici ma définition :
Le thérapeute se met au service de celui qui est sur le champ de bataille pour recouvrer la santé. Il lui fournit les bonnes armes au bon moment, afin qu’il les utilise pour se soigner et guérir.

Dans ma conception des choses, il n’est absolument pas question d’imposer à mon client un outil qui ne lui serait pas adapté, simplement parce que je désire qu’il arrive vite au but que je lui ai fixé. Chacun son rythme, son vécu, son avancé, son chemin.

Personnellement je ne suis pas là pour convaincre à la naturopathie, c’est comme beaucoup de domaine : tu en ressens le besoin à un moment de ta vie, tu testes, et tu en tires des conclusions. Il est pour moi insensé d’émettre un avis sur quelque chose dont on n’a pas cherché à comprendre le raisonnement et encore moins testé.

Je crois en la naturopathie, je la valide tous les jours dans ma vie, mais je ne peux t’obliger à y croire. Seulement il est vrai que si mon discours et celui des autres naturopathes étaient plus clair et cohérent, peut-être que tu t’y intéresserais de plus près… et y verrais-tu une vraie alternative à ton état de santé.

En prévention des maux d’hiver…

Au delà de ce titre que j’aime particulièrement car issu de ma série préférée, il est d’une logique imparable… Car redoutable : l’hiver revient toujours avec son lot de virus automnaux et tous les petits maux qui vont avec, et c’est sans parlé du budget alloué aux visites médicales … Bref septembre est fini et octobre est là !

Au delà de ce titre que j’aime particulièrement car issu de ma série préférée, il est d’une logique imparable… Car redoutable : l’hiver revient toujours avec son lot de virus automnaux et tous les petits maux qui vont avec, et c’est sans parler du budget alloué aux visites médicales … Bref septembre est fini et octobre est là ! […Je rappelle d’ailleurs que ce sera bientôt mon anniversaire !!! Youpiiiiii]

Comment se prémunir des maux hivernaux ?

On commence par faire le plein de vitamines et minéraux bien évidemment par l’alimentation en priorité (vitamines C, B6, B12, Fer, Magnésium et Oméga 3)!

  • Pour la vitamine C : des fruits frais, de saison et biologique tant qu’à faire ! Les fruits de saisons sont justement ceux qui amèneront les apports nécessaires pour parer à la rigueur de l’hiver à venir. Persil frais++, chou vert frisé ++, Poivrons jaunes ++ [Maintenant vous savez pourquoi le poivron jaune est souvent vendu plus cher…] Un jus avec les 3 ça devrait être pas mal ! surtout à jeun… 😯
  • Pour les Vitamines B une levure de bière enrichie en vitamine B12 à saupoudrer sur tous ses repas tièdes ou froids exemple, salade, yaourts, soupe tiède… Attention on l’évite si on a déjà des levures… vaginales… 😕
  • Ensuite on se fait une petite cure de Vitamine D. [Oui je viens de dire que les fruits et légumes de saison apporteraient ce dont on a besoin… Et c’est vrai on retrouve la vitamine D dans les champignons ++ mais qui va faire des ramasses dans les bois ? hein 😉 Qui gobe le matin en se pinçant le nez une cuillère à soupe d’huile foie de morue ? Hein !! ] Le foie possède une réserve en vitamine D d’une semaine maximum. Alors inutile d’acheter les ampoules en pharmacie que l’on prend une fois par mois… mieux vaut la prendre sous forme de vitamine D3 (forme animale et aussi celle que synthétise le corps sous les UVb) en dose hebdomadaire comme des gouttes par exemple.
  • Pour le magnésium, une poignée d’oléagineux (Amandes, noisettes, noix, noix du Brésil, noix de Cajou…) par jour fera l’affaire !
  • Quand aux Omégas 3, du poisson gras (saumon, maquereau, anchois, truite, hareng, sardine,…)  au moins une fois par semaine. et puis en complément une huile de première pression à froid biologique de lin ou de noix sur les entrées, salades et plats tièdes à consommer. Environ 1 à 2 Cuillère(s) à soupe par jour par personne.

Avec ça déjà l’hiver devrait te paraître moins rude ! Mais si malgré tout, un chatouillis dans le nez ou la gorge apparaissait, alors serait fort judicieux d’investir dans un Lota pour faire la technique du Jala Neti (lavage de nez) et enrayer les premiers symptômes rapidement !

Tu préfères te souvenir ou grandir ?

Des chercheurs Australiens travaillant sur l’ARN Cellulaire ont fait une bien étrange découverte à propos de la « mémoire des plantes ». En effet ils ont remarqués qu’une plante soumis à un stress important et auquel elle aura survécu « choisira » par la suite entre deux attitudes…

Je suis récemment tombé sur un article fort intéressant dans lequel j’ai tout de suite vu ma propre expérience de vie. Je vous en fais part dans la juste intention de se poser parfois des questions en prenant exemple sur la faune et dans notre cas la flore.

Des chercheurs Australiens travaillant sur l’ARN Cellulaire ont fait une bien étrange découverte à propos de la « mémoire des plantes« . En effet ils ont remarqués qu’une plante soumis à un stress important, de type sécheresse, intempérie, maladie, blessure, canicule attaque parasitaire ou autre et auquel elle aura survécu « choisira » par la suite entre deux attitudes :

Se souvenir de ce qui lui est arrivé ou encore oublier cet épisode douloureux et grandir.

Ainsi donc se souvenir pour une plante, (on entend par là mémoriser les ajustements métaboliques qui lui ont permis de survivre et donc de réagir en conséquence dans l’attente de la possibilité qu’un même agent stresseur se présenterait), mobiliserait tant son énergie que cela immobiliserait au point de ne plus pouvoir continuer sa croissance, grandir étant un terme qui me parle un peu plus…

Les scientifiques de terminer leur constat par le fait qu’une plante « sans mémoire », avait une bien meilleure croissance que les premières.

 

Permettez moi d’avoir donc fait l’analogie entre une vulgaire plante et l’homme. Mais ce serait mal me connaître ainsi que les tortueuses théories que je suis toujours prête à établir.

 

Ainsi donc, j’émets l’hypothèse que si telle une plante, nous restons figés sur un élément stressant voir pire de notre vie, alors, nous nous empêcherions de grandir et ainsi nous resterions dans l’immobilisme. Hummm. Cela ne me parait pas tant farfelue…

Te souviens-tu avoir tant ruminer un évènement que rien d’autre autour de toi n’avait d’importance ? As-tu toi aussi l’impression que tout un pan de vie a été effacé de ta mémoire parce que tu étais figé sur un traumatisme personnel ?

Que cet mise en évidence soit pour toi comme pour moi un moyen de comprendre que grandir n’est pas l’immobilisme… que la vie continue d’avancer si tu la refuses… Que garder en souvenir (voir chérir) des évènements malheureux te ralentissent…

Je ne souhaite qu’une chose, que toi et moi choisissons de grandir… <3

Les alternatives aux baumes à lèvres

Impossible de passer à côté de l’info féminine des perturbateurs endocriniens dans les baumes à lèvres depuis plusieurs jours… Alors c’est bien beau, merci on s’en doutait, mais au final quelles sont les solutions ???

Impossible de passer à côté de l’info féminine des perturbateurs endocriniens dans les baumes à lèvres depuis plusieurs jours… Merci on s’en doutait ! mais au final quelles sont les solutions ???

Alors tout ça c’est bien beau, mais pourquoi c’est important de comprendre les risques… et pas que pour les baumes… Petit point sur les perturbateurs endocriniens.

Un perturbateur endocrinien c’est quoi ?

L’OMS (l’Organisme Mondial de la Santé) définit en 2002 les perturbateurs endocriniens comme suit : « Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme. Elles peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire des effets néfastes sur l’organisme d’un individu ou sur ses descendants. »

Inutile de dire que les perturbateurs endocriniens sont le plus souvent d’origine artificielle pour ne pas dire chimique. Mais oui bon ok ! On comprend que c’est « pas bien ! » mais du coup ça entraîne quoi ?

Quels sont les risques liés aux perturbateurs endocriniens ?

Les risquent sont bien loin d’être connus et mesurés de façon claire et précise, ceci à cause de la multiplicité des facteurs : durée d’exposition, diversité des sources et des substances d’exposition, voies d’exposition, intensité et bien d’autres facteurs comme le moment de vie au moment de l’exposition (in utéro, puberté, lactation…) on sait que certaines substances bien identifiées favorisent, voir engendrent des cancers hormonaux-dépendants (c’est à dire des cancers liés à la perturbation des hormones) tels que cancer du sein, de l’utérus, de la prostate et des testicules.

Pour ma part j’aurais tendance à vous souffler à l’oreille que s’il est établi que de si grosses pathologies sont en liaison avec les perturbateurs endocriniens, il doit certainement y avoir d’autres désordres physiologiques moindres mais tout autant bouleversants qui doivent en amont découler de perturbations hormonales. D’autant plus lorsque l’on sait à quel point les hormones ont un impact important dans notre vie de tous les jours : stress, croissance, sexualité, sommeil, métabolisme, humeur et j’en passe !

Puisqu’on est déjà dans la névrose, autant y aller franco alors on les trouve où ?

Où sont cachés les perturbateurs endocriniens ?

Ben en fait… on en trouve partout ! Dans l’alimentation et l’eau en priorité du fait des produits chimiques de style engrais, pesticides et j’en passe, d’où les premiers conseils du naturopathe qui préfère une alimentation biologique (on n’a jamais dit que c’est tout « propre/nickel », mais c’est le moins pire !) et une eau de source avec le moins de résidu à sec si possible.

Et puis on les retrouve bien sur dans les produits cosmétiques (hein 😉 nos fameux baumes à lèvres, dans les médicaments et patin couffin… on arrête de se faire peur !

Bon finalement comme cet article est censé donner une alternative aux baumes à lèvres alors on y va …

Alternatives aux baumes à lèvres

2 solutions s’offrent à toi !

Soit tu l’achète dans ce cas 2 super produits très peu chers et plus durables que les baumes à lèvres à base de lanoline pure (lanoline c’est de la graisse de laine ! oui oui c’est une cire obtenue à partir des parties grasses absorbées sur la laine !)

Image associée

Image associée

 

Il suffit de se rendre en pharmacie et de demander de la Lanoline pure !

C’est produits sont généralement utilisé par les femmes allaitantes, sur leurs seins gercés ou tout simplement pour prévenir les gerçures.

Autre alternatives si vous êtes une fana d’ Aroma-zone, vous pouvez vous en fabriquer voici deux recettes que je vous ai sélectionné : Baume réparateur et un baume nourrissant

OU encore vous pouvez en confectionner un à base de miel dont voici la recette :

  • 1 cuillère à café de miel
  • 1/2 cuillère à café d’eau de rose
  • 1 goutte d’huile essentielle chémotypée de Géranium Rosat

Tiédir au bain marie le miel, quand il est bien fluide, verser l’eau de rose et l’huile essentielle. Mélanger. Mettre la préparation dans un contenant de votre choix et laisser refroidir.

Ceci étant… je suis obligée de faire ma naturo…

Sachez que des lèvres gercées sont en médecine chinoise en rapport avec la rate… (la rate jouant un rôle soit digestif, métabolique ou encore immunitaire…) pour plus de précision une anamnèse est nécessaire en rendez-vous. De façon plus globale, il y a un souci de sécheresse donc certainement d’acidose à déterminer.

Mais ceci étant, pensez à 2 points importants pour éviter les lèvres sèches ou gercées :

  • l’hydratation est importante, il parait que quand vous ressentez la sensation de soif, c’est que votre corps est déjà en manque d’environ 1/2 litre !
  • les acides essentiels sous forme d’huiles vierges de 1ère pression à froid (colza, noix, lin, … ), les poissons gras (saumon, hareng, sardines…)

C’est le minimum syndical ! Pour le reste, et de façon plus ciblé on peut se retrouver en cabinet 😉

 

Enregistrer

THE pâte à tartiner noisette et cacao Bio qui fait déculpabiliser

Bon on est bien d’accord ça reste bourré de sucre, faudra toujours essayer d’en limiter sa consommation… Mais qu’est ce que c’est bon de manger son péché mignon en Bio !!

Durant mon dernier séjour à Lyon, ma pote Emilie et son conjoint, grands amateurs de bonnes choses saines (mais pas que…) m’ont fait découvrir une tuerie d’imitation du Nutella…

Comme moi tu dois certainement rechercher LA pâte à tartiner qui fera que tu arrêteras d’acheter ce dernier truc dont tu n’arrives pas à te débarrasser : Le Nutella…

Il a beau avoir une nouvelle recette, une soi-disant éthique sur l’exploitation durable de palmier (on y croit pas hein ;-)… et malgré tes valeurs, tes choix de vie et de santé… ben il trône encore sur cette étagère chaque mois (semaine…)

Et bien… Je peux officiellement dire que je ne consommerai plus de Nutella !!! Enfin après avoir fini mon dernier pot de 700g !

Le test est validé

Yeux : couleur aussi savoureuse que son défunt NUTELL.
Nez : l’odeur m’a propulsé dans ma tartine de NUTEL.. du matin même
Doigt : Avant de le mettre dans ma bouche baveuse d’envie mon doigt a eut le temps de saisir un instant aussi onctueux que le NUTE…
Langue : douceur, épaisseur, goût à 99,8% celui du NUT… nu quoi ?! dejà !!!

Alors je vous entends… je vous vois… A corps perdus vous demandez, vous n’en pouvez plus, vous le voulez vous aussi… ce pot de NOCCIOLATA !

Ou trouver le Nocciolata et à quel prix ?

Au Carrefour, autour des 3,50€ le pot de 350g
Il existe également en pot de 700g sur le site Greenweez à 6,95€…
et pas la peine de courir sur Amazon pensant utiliser votre abonnement Prime… car il est a un prix  exorbitant !

Sa composition

Ingrédients: sucre de canne*, pâte de noisettes 16%, huile de tournesol, lait écrémé en poudre*, cacao 6,5%, beurre de cacao, lécithine de tournesol, extrait de vanille*.

*Ingrédients issus de l’agriculture biologique

Valeurs nutritionnelles pour 100g :

Energie (kJ/kcal): 2218kJ / 530kcal,
Matières grasses 30g
dont acides gras saturés 6g,
Glucides 53g
dont sucres 51g,
Fibres alimentaires 4g,
Protéines 7g,
Sel 0,125g,
Phosphore 250mg,
Calcium 220mg.

Conditionnement : Pot en verre
Poids : 270g – 350g – 700g
Labels & certifications : Label AB, label bio européen

 

Le petit plus non négligeable : il existe sans lait (je l’aime moins… mais les jours où je ne trouverais pas l’autre… il fera l’affaire)

Bon on est bien d’accord ça reste bourré de sucre, faudra toujours essayer d’en limiter sa consommation… Mais qu’est ce que c’est bon de manger son péché mignon en Bio !!

Où en est le « Scan Eat » ? Le détecteur de pesticide individuel

Quelle innovation a donc pu trouver Simon, qui mérite l’attention de ce blog ? Eh bien son « Scan Eat » … Détecteur révolutionnaire de pesticide sur les fruits, légumes, eau et même air !

Au printemps dernier, un jeune normand  : Simon Bernard, étudiant à l’école nationale supérieure maritime du Havre (l’ENSM) a été promu lauréat du projet Green Tech Ecoles, lancé par Ségolène Royal le 09 février 2016. Ce projet permet de sélectionner les meilleurs innovateurs parmi les élèves des écoles du ministère.

Quelle innovation a donc pu trouver Simon, qui mérite l’attention de ce blog ? Eh bien son « Scan Eat » … Détecteur révolutionnaire de pesticide sur les fruits, légumes, eau et même air !

En effet après avoir entendu parler d’une technologie : le spectromètre infrarouge miniaturisé qui à la taille d’une petite clef USB (…) Simon se rend compte qu’elle pourrait être utilisée pour détecter la présence et le taux acceptable ou non de pesticides dans les aliments de type fruits et légumes.

Sa curiosité le mène donc vers l’invention d’un produit high-tech qui sera non seulement aidé d’un p’tit coup d’pouce de 150 000€ du projet Green Tech Ecoles mais également (et surtout) il aurait bénéficié d’un autre financement de 500 000€… C’est dire que ce petit bijou sera certainement à ne pas tromper les investisseurs un produit « écoloBio » certainement très demandé !

 

Oui mais… alors … Ou en sommes nous ? Et c’est bien là que s’arrêtera cet article… Je n’en sais rien… Silence radio, aucune communication depuis bientôt 1 an.

Alors la suite au prochain épisode, et surtout je vous tiens au courant des différents mails que j’ai pu envoyer…

Comment choisir son naturopathe

Depuis quelques années, on trouve des natures à la pelle… Alors comment faire son choix ?
Entre charlatans, sérieux, professionnalisme et amateurisme … Un peu de tri est nécéssaire !

Depuis quelques années, on trouve des naturos à la pelle… Alors comment faire son choix ? Entre charlatans, sérieux, professionnalisme et amateurisme … Un peu de tri est nécessaire !

Lire la suite de « Comment choisir son naturopathe »

Vous avez dit naturopathie ?

On parle beaucoup de naturopathie ces derniers temps. Chaque naturopathe à sa couleur, voici la mienne.

Généralement, lorsque je parle de naturopathie autour de moi, on me rétorque : « ah oui ! la médecine douce ! Les plantes, les trucs naturels et tout ça ?! », mais non la naturopathie ce n’est pas cela… ou si oui alors c’est ultra réducteur…
Mais alors qu’est ce que c’est exactement me demanderez-vous ? Lire la suite de « Vous avez dit naturopathie ? »