12 Façons de diminuer ton stress sans faire de Yoga ou de méditation ?

Yoga, Méditation, Cohérence cardiaque… ce n’est pas pour toi ? Alors que mettre en place pour y arriver sans… Cet article te propose des solutions pratiques à faire au quotidien pour diminuer ton niveau de stress. Toutes les idées ci-dessous sont approuvées par moi-même experte en stress intense ! 

Montre et Réveil au rébus!

Le corps prend un rythme au fil des jours pour se réveiller automatiquement TOUJOURS à la même heure. Pour cela il faut avoir un rythme de vie, dans les premiers mois, bien rythmé. Ensuite tu verras que par l’autosuggestion, tu peux faire des grasses matinée sur intention !

Prévoit une marge en plus pour tout

Deadline au boulot, rdv chez le Kiné, se rendre au travail… si tu prévois une marge de temps supplémentaire, tu éviteras de te mettre dans tous tes états et de mouiller la chemise ! 

Eteint ta télé (radio, …)

Les médias sont hyper anxiogènes, tu crains quoi ? Qu’une guerre éclate ? Qu’un parti extrémiste remplace notre président actuel ? Pffff… Tu le sauras de toute façon. Alors pourquoi écouter en boucle des informations inutiles qui génèrent un bruit de fond stressant ? Les informations importantes arrivent toujours à nos oreilles. Je vis ainsi depuis 4 ans maintenant et cela a été LA technique mise en place qui à le plus diminué mon stress.

Passe à l’eau très faiblement minéralisée

Pour faciliter la résistivité nerveuse, il faut une eau la plus pure possible, donc contenant le moins de minéraux. Choisis donc une eau avec un résidu à sec en dessous de 120mg / L

Faire une cure de Magnésium et de Vitamines B

Magnésium  et vitamines B sont LES vitamines de soutien du système nerveux. Coté alimentaire tu peux en trouver dans la levure de bière, le germe de blé, les fruits secs, la banane, les châtaignes, …

Passe à la tisane ou à la chicorée

Comment diminuer ton stress sans faire de yoga ni de méditation ?

Tisane si tu es Thé et Chicorée si tu es café. Thé et café sont des excitants au même titre d’ailleurs que le coca-cola, le sucre blanc, les boissons énergisantes… Par existants il faut comprendre qu’ils vont générer des sécrétions physiologiques pour maintenir une hyper vigilance comme quand tu te retrouvais face à un ours du temps de la préhistoire : tachycardie, pupille dilatée, arrêt du fonctionnement du système digestif, afflux de sang vers les muscles, arrêt de toutes sécrétions, rétention d’urine… Sauf qu’en fait tu es juste devant ton PC à rédiger ton dernier mail de la matinée…

Pense positif

Cherche dans chaque situation stressante, le pendant positif. Il y en a toujours. Ce n’est pas impossible, même dans les situations critiques.

Prends du temps pour toi chaque jour

Passer du temps à faire une activité délassante est bien plus efficace pour le cerveau que de faire une sieste ! Sophrologie, peinture, couture, tricot, mandala… tu as forcément une activité qui t’apaise profondément et dans lequel tu prends du plaisir dans son accomplissement. NAN ! je ne parle pas du repassage 😉

Délègue et responsabilise

Tes enfants, ton conjoint, tes collègues, tes parents, tes amis… Il y a des tâches pour lesquelles il importe peu que ce se soit toi ou quelqu’un d’autre qui les accomplissent… Alors délègue et responsabilise ! (vaisselle, repas, courses, achat du pain, remplissage de paperasse, vérification des documents de collaborateurs, …)

Roule cool ma Poule !

La vitesse (en voiture par exemple) maintient en éveille beaucoup de personne, mais si elle a cet effet, c’est bien parce que la vitesse fait monter l’adrénaline et donc le niveau de vigilance… un peu comme le café finalement ! On reprend : CAFE PAS BON donc VITESSE / RAPIDITE / SPEED… NON PLUS alors on ralentit !

Respire calmement et en profondeur

On ne s’en rend pas compte mais bien souvent nous pouvons passer des journées entières en apnée alors que notre capacité respiratoire est bien plus vaste. Privé d’oxygène, le corps est en stress fonctionnel, rien ne fonctionne plus normalement (les échanges, les éliminations, le catabolisme, l’anabolisme…). Lorsqu’il suffirait juste de bien respirer en profondeur, en largeur, en hauteur… Oui Oui ! Je t’assure que tes poumons peuvent faire ça ! Essaie et tu verras…

Parle toi à la troisième personne

Il a été prouvé scientifiquement que se parler à soi-même en prononçant son prénom ou en utilisant la 3e personne du singulier dans nos propres pensées, aide à diminuer drastiquement le stress par un effet de prise de distance face à une situation stressante. Voilà pourquoi je peux conclure mon article en disant :

« Aurélie est certaine de ne pas avoir tout cité puisque qu’elle vous a présenté ce qu’elle a testé, alors elle te laisse partager en commentaires ce que TOI tu as mis en place et qui a marché ! »