Quand des naturopathes agacent d’autres naturopathes

Quand on entend à toute volée à la radio, la télévision et dans des articles des propos qui décrédibilisent la profession de naturopathe. Je n’irai pas jusqu’à dire que ces naturos sont des charlatans ou ne connaissent pas leur métier (ça j’en sais rien !), mais une chose est sûre, ils sont mauvais en communication !

Quand on entend à toute volée à la radio, la télévision et dans des articles des propos qui décrédibilisent la profession de naturopathe. Je n’irai pas jusqu’à dire que ces naturos sont des charlatans ou ne connaissent pas leur métier (ça j’en sais rien !), mais une chose est sûre, ils sont mauvais en communication !

Mais qui suis-je pour parler ainsi ?

Rien. Même pas encore une pro.

On me dira certainement « Mais qui tu es Aurélie pour parler ainsi ? tu as ton certificat de naturopathe ? » Non effectivement je ne suis pas encore naturopathe, je suis en 3ème année d’étude, peut-être que je vais me rétamer en fin d’année, mais dans tous les cas je le serai un jour. Ce qui ne m’empêche pas de m’approprier d’ores et déjà les valeurs de ma future profession.

Il n’empêche qu’à l’écoute de certains naturopathes, je dois avouer que j’ai souvent la chaire de poule… Et ceci pour plusieurs raisons. Soit ils sont perchés comme il n’est pas permis (ceux-là je ne vais pas en parler…), soit ils ont un discours de militant, soit ils ont un discours qui emploie des termes dédiés à la médecine traditionnelle et ainsi laisse planer la confusion entre médecin et naturopathe…bref ! Rien qui permette à cette profession d’être crédible.

Je ne sais pas ce que tu en penses (et d’ailleurs j’aimerais vraiment avoir ton avis en commentaire), mais si je me mets à la place d’une personne qui souhaiterais s’entretenir avec un naturopathe pour un suivi… au vu de tout les discours que l’on entend, ça fait peur… j’avoue que je ne saurais pas comment trouver un naturopathe qui soit « conventionnel » (pourtant je te rassure il y en a à la pelle… mais va savoir pourquoi on entend plus parler des autres… »moins conventionnels »).

Bien entendu, je dis et pense ceci parce que le « conventionnel » me correspond certes, mais également parce que dans le domaine de la santé, il n’y a de place que pour le rationnel si tout du moins il ne peut-être scientifique. Cette discipline est déjà bien assez compliquée à faire comprendre pour qu’on y rajoute des comportements, allégations et autres qui prêtent à confusion.

La reconnaissance c’est pas pour demain…

Dans les discours, on entend souvent des mots que l’on connaît déjà comme : diagnostic, patient, prescription etc… Je tiens à rappeler que tous ces termes ne font pas partie du vocabulaire de la naturopathie. Non non je t’assure ! Si on continue comme ça, c’est pas demain la veille qu’on sera reconnu. Il y a un cadre à respecter surtout que l’on touche le milieu de la santé, de la science…

Nous on dit plutôt : Bilan de vitalité, client et conseils. Mais tout le monde ne le sait pas et apparemment certains naturopathes non plus. Ceci entraîne une confusion entre la médecine traditionnelle et plus particulièrement les médecins et la médecine douce plus particulièrement les naturopathes. Nous ne sommes pas des médecins !

T’es naturo ou militant ?

Oui ! par défaut il est vrai que le naturopathe est certainement une personne qui dans sa vie personnelle n’est pas un Pro-des labos (quoique pour certains à croire que… laboratoires « naturels »?… ça rentre en ligne de compte ??? parce que des naturopathes représentants de labos y’en a pas mal…), il ne sera certainement pas non plus un pro-pesticides, ni un pro-industrie intensive de façon globale, il sera certainement plus apte au végétarisme, au biologique, à l’hygiénisme et tout ces trucs plutôt décalés et en marge de la société. Mais est ce une raison pour l’imposer haut et fort comme une revendication ?

Bon alors t’es quoi ?

J’aime beaucoup me rappeler de l’étymologie du mot thérapeute qui accepte 3 définitions. Il provient du grec « Therapeutès » qui a été retrouvé dans des écrits dont la signification est proche de ces trois définitions :

  • servir, prendre soin ou rendre culte
  • écuyer qui est également le serviteur du chevalier
  • soigner, guérir

C’est 3 significations ne font qu’une finalement et en voici ma définition :
Le thérapeute se met au service de celui qui est sur le champ de bataille pour recouvrer la santé. Il lui fournit les bonnes armes au bon moment, afin qu’il les utilise pour se soigner et guérir.

Dans ma conception des choses, il n’est absolument pas question d’imposer à mon client un outil qui ne lui serait pas adapté, simplement parce que je désire qu’il arrive vite au but que je lui ai fixé. Chacun son rythme, son vécu, son avancé, son chemin.

Personnellement je ne suis pas là pour convaincre à la naturopathie, c’est comme beaucoup de domaine : tu en ressens le besoin à un moment de ta vie, tu testes, et tu en tires des conclusions. Il est pour moi insensé d’émettre un avis sur quelque chose dont on n’a pas cherché à comprendre le raisonnement et encore moins testé.

Je crois en la naturopathie, je la valide tous les jours dans ma vie, mais je ne peux t’obliger à y croire. Seulement il est vrai que si mon discours et celui des autres naturopathes étaient plus clair et cohérent, peut-être que tu t’y intéresserais de plus près… et y verrais-tu une vraie alternative à ton état de santé.